Découvrez la meilleure période pour partir au Sénégal selon vos envies !

Imaginez-vous sur une plage de sable blanc, face à l’eau turquoise. Ou bien à la découverte des animaux de la savane, des forêts de baobabs et du désert… Nul doute, le Sénégal va vous subjuguer. Vous vous demandez quand partir au Sénégal ? Voici nos conseils sur la meilleure période

S'ÉMERVEILLER FACE LA NATURE VERDOYANTE ET LA CULTURE SÉNÉGALAISE, DURANT LA SAISON SÈCHE

Au Sénégal, quand partir pour profiter d’un temps idéal ? Durant la période de novembre à juin, il ne pleut quasiment jamais au Sénégal et les températures oscillent entre 22 et 30 °C. Il s’agit donc de la meilleure saison pour visiter les régions naturelles et grands parcs dont les routes sont impraticables pendant la mousson.

Le pays se dote en effet d’une incroyable diversité naturelle, abritant des réserves peuplées d’animaux sauvages (buffles, zèbres, crocodiles, gazelles…) ainsi qu’une flore impressionnante se déclinant en une myriade d’arbres fruitiers exotiques, palmiers, baobabs, palétuviers… Au-dessus d’eux, des centaines d’espèces d’oiseaux multicolores virevoltent, parant le ciel de mille et une teintes.

Pour accéder à ces sublimes coins de verdure, on se dirige vers le sud du pays, plus précisément en Casamance. On commence par visiter ses villages traditionnels où les cases se dressent sur une terre ocre, à pied, à vélo ou même en pirogue !Au petit village d’Elinkine par exemple, grimpez à bord d’une embarcation typique pour admirer les pélicans, ibis sacrés, hérons cendrés et autres curiosités de l’île aux oiseaux. Faites également une halte sur l’île de Carabane, semblant tout droit sortie de l’univers de Robinson Crusoé. Cet immense espace vierge peuplé de cocotiers sauvages plantant leurs racines dans un sable crème comporte une vaste mangrove dans laquelle il fait bon se promener. En flânant près du fleuve, on croise parfois quelques dauphins venus nous escorter dans notre balade : comme un air de petit paradis sur terre…

Le saviez-vous ?

La Casamance abrite des cases à impluvium, d’impressionnants logements de boue recouverts d’un toit de chaume, dotés d’un système unique servant aussi bien à récupérer l’eau de pluie que rejeter la fumée et recueillir la lumière. Ces cases servaient d’habitacles aux familles pour les protéger des fauves et d’éventuelles attaques grâce à un ingénieux fonctionnement : la porte en fromager émet un bruit alertant ses habitants de l’arrivée de quelqu’un. Un logement bien pensé !

Faites également une halte sur l’île de Carabane, semblant tout droit sortie de l’univers de Robinson Crusoé. Cet immense espace vierge peuplé de cocotiers sauvages plantant leurs racines dans un sable crème comporte une vaste mangrove dans laquelle il fait bon se promener. En flânant près du fleuve, on croise parfois quelques dauphins venus nous escorter dans notre balade : comme un air de petit paradis sur terre…

Pour vibrer au rythme de la nature sénégalaise, il vous est chaudement recommandé de vous rendre à Oussouye, une petite ville construite au cœur de la forêt la plus dense du Sénégal.

Entourée de fromagers et autres arbres sacrés très honorés au sein de la culture animiste, Oussouye est régie par une règle bienfaitrice : la coupe des arbres est très réglementée compte tenu de l’importance qu’ils revêtent auprès des habitants. Oussouye s’articule donc magnifiquement entre ville et nature…

Et si toutefois vous décidiez de vous rendre en Casamance en dehors de la saison sèche, sachez qu’Oussouye accueille la fête de Humeubeul, soit la fête du roi, durant la période de septembre. Elle dure environ trois jours et célèbre la fin des récoltes dans la région.
Danses, prières, percussions mais aussi combats de lutte sont organisés dans la ville. Un indice clé pour savoir quand partir au Sénégal !

Venez découvrir le Sénégal en passant par notre resort

S'ADONNER AU FARNIENTE SUR LES PLAGES SÉNÉGALAISES

Pour savoir quand partir au Sénégal et profiter de ses plages, dignes des plus beaux décors de carte postale, il convient de choisir la meilleure période. Dans ce pays très préservé, il n’est pas rare de croiser des kilomètres de sable blanc totalement déserts, fréquentés uniquement par quelques animaux sauvages venus se reposer à l’ombre des cocotiers… Le tout bordé par une eau translucide à perte de vue.

Durant la saison des pluies, on se dirigera plutôt vers les côtes, mais en saison sèche, au cours de la période de novembre à juin, la Basse Casamance est un lieu de choix pour se la couler douce au bord de l’eau. Pour profiter d’un havre de paix à l’abri des foules, on se tournera vers la baie de Boucotte. Vous pourrez vous rendre sur sa plage très peu fréquentée où seules quelques vaches viennent plonger leurs pattes dans le sable chaud.

Encore plus sauvage, la plage de Pointe Saint-Georges vous fera définitivement sortir du tumulte urbain. Véritable sanctuaire pour les lamantins, le village voisin est entouré d’une aire marine protégée et se situe à quelques encablures de la forêt de Kanoufa, abritant de nombreuses espèces animales ainsi que des arbres centenaires. Depuis l’un d’entre eux, on peut observer la canopée environnante grâce à une plateforme prévue à cet effet !

Si vous vous trouvez dans la région de Basse Casamance à la fin du mois de mars, quittez le littoral pour les terres intérieures : vous pourrez assister au festival des Arts de Casamance, organisant des concerts de musique traditionnelle ainsi que de magnifiques représentations de danse issues de la culture casamançaise.

vous aimerez aussi...

En poursuivant votre navigation sur le site Club Med, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation, améliorer votre expérience et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus