Le ski pour skieurs confirmés. Ou comment se défouler sur les pistes

Le ski pour skieurs confirmés. Ou comment se défouler sur les pistes

Comment peaufiner et perfectionner encore davantage vos techniques de ski

Pour devenir un skieur confirmé qui attaque sans effort n'importe quelle piste avec maîtrise et habileté, il faut du temps et de la pratique. Ne rêvez pas, vous ne maîtriserez pas les pistes noires et le hors-piste du jour au lendemain. Mais une fois ce stade atteint, attendez-vous à vivre une nouvelle passion qui ne vous lâchera plus. Mais comment faire pour affiner vos compétences et dévaler les pentes en conquérant plutôt qu'en sourdine ?

La mise en forme avant de partir au ski

Entamez vos vacances au ski en pleine forme et vous sentirez la différence, surtout en altitude. Si vous jouissez d’une bonne condition physique, vous vous adapterez beaucoup plus vite, ce qui vous facilitera l'apprentissage des pistes noires et du hors-piste.

« N'en faites pas trop quand vous êtes sur les pistes : si vous vous sentez las ou fatigué, arrêtez-vous tout simplement », nous raconte la monitrice de ski Annabel Seele. « Dès que votre corps accumule trop d'acide lactique, vous commencerez à faiblir et votre technique se dégradera. Vous reprenez vos anciennes habitudes ce qui ne fait qu'entraver vos progrès. »

Le seul moyen de progresser, c'est de tout ralentir pour que vous puissiez changer et travailler votre technique. « C'est très difficile de rectifier le tir quand vous skiez vite, » continue Annabel. « Il faut continuellement répéter les mêmes mouvements pour développer de la mémoire musculaire. Vous verrez qu'en effet Practice Makes Perfect, comme disent les Anglais. »

Si vous voulez découvrir d'autres méthodes de mise en forme avant de partir au ski, jetez donc un coup d'œil sur notre [Article sur les exercices de ski[!!!!!!]] et notre guide 'Get Ski Fit avec Adrienne LDN. [!!!!!!]

Prenez des cours, toujours

Ce n'est pas parce que vous savez comment attaquer les pistes noires, que vous avez appris à skier. Une remise à niveau à chaque début de voyage vous permettra de mener vos compétences à un niveau supérieur. Les skieurs avisés profiteront plus d'une demi-journée de cours privé où ils pourront travailler leurs besoins spécifiques que d'une semaine de cours de groupe. Des Guides de Montagne [!!!!!!] Club Med sont à la disposition des skieurs confirmés pour les aider à perfectionner leurs techniques.

Le ski, surtout à un niveau avancé, se passe pour 95% entre les oreilles, et apprendre à faire du hors-piste ou à dévaler les pistes noires demande du courage. « En tant qu'instructrice, je crois fermement à la patience », dit Annabel. « Pour prendre confiance en vos capacités, attaquez-vous à des terrains plus difficiles, des pistes noires et du hors-piste en compagnie d'un instructeur en qui vous avez confiance. Il vous aidera à garder le moral. »

Planifiez vos virages, surtout hors-piste

« Au fur et à mesure que les gens progressent, ils me demandent souvent où tourner », explique Annabel. « Le premier virage est important, ainsi qu'un bon planté du bâton, pour vous permettre d’entamer votre parcours et de vous mettre dans le rythme. Je dis toujours qu'il faut planifier les trois premiers virages avant de démarrer, puis anticiper pour être préparé à ce qui vous attend. Il faut rester vigilant à tout moment ! »

Faire du ski hors-piste c'est pareil à faire du ski sur piste. La seule différence, c'est qu'il vous faudra constamment vous adapter au terrain. « Vous aurez peut-être à ajuster quelque peu votre position ou à départager votre poids sur vos deux skis pour tenir compte des conditions d'enneigement », continue Annabel. « Surtout si la neige est lourde ou sa surface glacée. »

Choisissez l'équipement adapté

Le plus grand avantage pour les skieurs expérimentés, c'est qu'il y a moyen d'acheter un équipement qui convient tant au ski alpin qu'au ski de randonnée, c'est-à-dire monter la colline en fixant des peaux de phoques sous vos skis pour accéder à un hors-piste vierge. Mais prenez garde de bien choisir vos skis, prévient Annabel.

« Ne choisissez pas des skis trop grands ou trop rigides que vous ne saurez pas maîtriser. Facilitez-vous la vie, car peu importe à quoi ressemblent vos skis », nous dit-elle. « Aussi, assurez-vous que la valeur DIN (sur la fixation, qui libère la chaussure du ski en cas d'accident) ne soit ni trop élevée ni trop basse. Si vous louez votre équipement, soyez conscient de la valeur DIN qu'il vous faut à mesure que vous progressez. »

Si vous utilisez du matériel de sécurité hors-piste, comme un émetteur-récepteur, une pelle et une sonde, veillez à ce que tous les membres de votre groupe sachent comment l'utiliser. Les sacs airbag sont aussi très utiles en cas d'avalanche, mais n'oubliez pas que le matériel de sécurité ne remplace pas les connaissances ni les compétences.

De superbes pistes noires

Impossible de partir à Courchevel sans braver sa fameuse piste noire du Grand Couloir. De même pour le Mont Vallon qui vous mènera de Méribel à Val Thorens. À Val d’Isère, le domaine du Fornet est l'endroit rêvé pour faire du hors-piste quand l'enneigement est au rendez-vous. La descente insolite et ludique du canyon naturel de la Vallée Perdue saura en séduire plus d’un.

Depuis quelques temps, La Plagne ne dame plus son glacier, ce qui le rend d'autant plus attrayant pour les skieurs confirmés, alors qu’à l'Alpe d’Huez, la piste emblématique de la Sarenne promet une descente vertigineuse de 1 800 m sur 16 km. L'itinéraire du Tortin dans le domaine suisse de Verbier, fait lui aussi partie de la « bucket list » de nombreux casse-cou. Âmes sensibles s'abstenir !